Introduction à l’Islam (la Soumission à Dieu)

Au regard de Dieu, la religion est l’Islam (Soumission). Coran, 3:19
A première vue, en lisant le verset ci-dessus, on peut se demander : et qu’en est-il du Judaïsme et du Christianisme ? Après tout, ces religions ont aussi été autorisées par Dieu !

Cependant, si l’on se débarrasse de toutes les étiquettes (Judaïsme, Christianisme, Islam) et que l’on étudie l’idéologie de ces révélations divines, on peut noter les points suivants :

1- Contrairement à ce que beaucoup croient, le mot Islam n’est jamais utilisé dans le Coran comme un titre pour la religion exclusive au Coran, ni pour une religion exclusive au Prophète Mohammad !
Le mot Islam signifie simplement Soumission à Dieu. Il est donc nécessaire d’arrêter de penser que l’Islam est la religion exclusive au Coran, et de reconnaître à la place que l’Islam est un état spirituel de soumission envers Dieu seul.

2- Tous les prophètes de Dieu étaient soumis envers Dieu Tout-Puissant et appelaient leurs peuples à se soumettre au Seul et Unique Dieu. La seule véritable religion, autant que Dieu est concerné, et après s’être débarrassé de toute étiquette, est la Soumission à Dieu (Islam).

3- On peut aussi dire que toutes les étiquettes que nous connaissons aujourd’hui, comme le Judaïsme ou le Christianisme, sont des fabrications humaines. Par exemple, quand Jésus Christ prêchait l’amour et la soumission à Dieu, il n’a jamais affirmé initier une nouvelle religion appelée Christianisme. En réalité, Jésus proclama qu’il n’était pas venu pour changer la loi (de la Torah) mais pour la confirmer (Mathieu, 5:17-18). Le terme « Christianisme », en tant que religion indépendante du Judaïsme, n’a été utilisé que longtemps après la mort de Jésus.

A la lumière de cela, l’Islam n’est pas la religion du seul Coran, et n’est pas la religion apportée par le prophète Mohammad. Il est écrit dans le Coran que l’Islam (Soumission à Dieu) est aussi vieux qu’Abraham (22:78), et que toutes les pratiques de l’Islam ont été d’abord données à Abraham et ses fils, bien longtemps avant la naissance de Mohammad.

Il vous a légiféré en matière de religion, ce qu’Il avait enjoint à Noé, ce que Nous t’avons révélé, ainsi que ce que Nous avons enjoint à Abraham, à Moïse et à Jésus: «Etablissez la religion; et n’en faites pas un sujet de divisions». … Coran, 42:13
Abraham n’était ni Juif ni Nazaréen, mais un monothéiste soumis. Il n’était pas du nombre des associateurs. Coran, 3:67
Au regard de Dieu, la religion est l’Islam (Soumission). … Coran, 3:19
Ces versets coraniques confirment la vérité que, pour Dieu, il n’y a toujours eu qu’une seule religion. Cette religion fut ordonnée à Noé, Abraham, Moïse, Jésus et Mohammad.

Toutes les Ecritures révélées par Dieu à l’humanité n’enseignent qu’une seule et même religion. La Soumission à Dieu seul est aussi décrite comme le Monothéisme (Hanifeyah), lire 3:67, 6:79, 10:105, 98:5.

Le principal commandement divin dans toutes les Écritures est d’adorer Dieu seul en Lui dévouant toute la religion, et en rejetant tous les autres dieux/idoles.

Ancien Testament : « Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face » (Exode, 20:3)

Nouveau Testament : « Jésus lui répondit : Il est écrit : Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. » (Luc 4:8)

Coran : Sache donc qu’en vérité il n’y a point de divinité à part Dieu … Coran, 47:19
La Soumission à Dieu est la religion par laquelle nous reconnaissons l’autorité absolue de Dieu, et atteignons la conviction inébranlable que Dieu seul possède tout pouvoir ; aucune autre entité ne possède de pouvoir qui soit indépendant de Lui. Le résultat naturel d’une telle réalisation est de consacrer nos vies et notre adoration entièrement à Dieu seul.

Le verset coranique ci-dessus (42:13) confirme que la religion qui fut révélée à Mohammad n’est pas différente de ce qui fut révélé aux prophètes précédents.

Dans la religion de l’Islam, Dieu décrète des rites et des pratiques spécifiques, conçus pour enseigner à l’homme d’adorer son Seigneur. Ces actes (prière, pélerinage etc.) furent d’abord enseignés à Abraham :

Nous les (Abraham et ses fils) fîmes des dirigeants qui guidaient par Notre ordre. Et Nous leur révélâmes de faire le bien, d’accomplir la prière et d’acquitter la Zakât. Et ils étaient Nos adorateurs. Coran, 21:73

Des millions de Musulmans aujourd’hui croient que c’est Mohammad qui leur a appris comment prier et mener leur autres rituels. Cette croyance est erronée puisqu’elle viole la vérité du Coran. Dans le Coran, nous lisons :

1- Les pratiques de l’Islam furent d’abord données à Abraham et ses fils (prière, pèlerinage, Zakât… lire 21:73, 22:26-29). Cela eut lieu bien avant l’époque de Mohammad.

2- A travers les âges, comme cela arrive généralement, la plupart de ces rituels furent corrompus et l’élément de l’idolâtrie des messagers et des saints s’y est infiltré. Toutes ces pratiques ont ainsi été restaurées dans leur pureté originelle dans le Coran. Dieu a aussi promis que le Coran ne sera jamais corrompu (15:9), donc tous les croyants auront toujours accès à la voie pure d’adoration de Dieu.

3- Mohammad et tous les croyants ont reçu l’ordre de suivre le credo d’Abraham, qui est défini dans tous les versets contenant les mots « Millat Ibrahim » (crédo d’Abraham), à savoir le Monothéisme, et de s’écarter de l’association de partenaires à Dieu (16:123). Lire : Millat Ibrahim.

4- Dieu dit aussi à Mohammad (et à tous les croyants) dans le verset 5:48 qu’avec chaque Révélation, il y a des lois et des rites spécifiques pour ceux qui reçoivent cette Révélation. D’où l’ordre émis en 5:48 que Mohammad devait suivre les rites qui lui étaient donnés dans le Coran, et non pas les rites des peuples précédents.


Essentiellement, s’il n’y a qu’une seule religion décrétée par Dieu, il ne doit y avoir qu’une Seule « vérité ». Doit-on conclure qu’il ne doit y avoir qu’une seule révélation ? La réponse à cette question est que « vérité » et « révélation » ne sont pas des termes absolument équivalents. Car la « vérité » est un terme absolu, indépendant de la forme, alors que les « révélations » sont fonction de l’époque, des gens et du lieu, et nécessitent donc une forme. Mais parler de forme, c’est aussi parler de diversité et donc de pluralité.

Le besoin pour des révélations différentes à des époques différentes et pour des gens différents est justifié par ce qui suit :

1- L’humanité a traversé d’énormes développements à travers les âges, physiquement, mentalement et spirituellement, et il y a toujours eu le besoin de diverses révélations à différentes époques, et pour des gens différents. Bien que les différentes révélations soient unies dans leur message et leur vérité, nous constatons que Dieu n’adresse pas les mêmes révélations à deux peuples différents. Cela étant, on peut dire que les différentes révélations ne se contredisent pas les unes les autres, et bien que différentes par la forme, la religion décrétée par chacune d’entre elle (le Monothéisme) est une.

2- S’il apparaît des contradictions apparentes entre les différentes révélations, elles sont dans les réceptacles humains et non dans le message divin. Ceci est le résultat de l’incapacité humaine à interpréter de telles révélations et, plus important, l’échec à préserver la vérité contenue dans ces révélations, qui tendent toujours à être altérées au fil du temps.

En fin de compte, la contradiction apparente n’est rien de plus que celle existant entre des écrits corrompus et les interprétations des révélations originales, et non pas entre les révélations elles-mêmes.
Inévitablement, à travers la corruption dans le transfert et l’application d’une Écriture, ainsi qu’avec les facteurs sociaux-culturels qui élargissent toujours les fossés entre les factions, on se retrouve avec une multitude de religions corrompues. Ces sous-religions n’ont, sous de nombreux aspects, que peu de ressemblances les unes envers les autres, ou envers la religion originale décrétée par Dieu.
Pour cela, il devient nécessaire pour l’humanité de recevoir une autre révélation qui les remet sur le chemin de la loi de Dieu qui a été gravement corrompue.
3- Nous constatons que jusqu’à l’avènement de la révolution industrielle et l’ère des déplacements rapides, le monde était une vaste étendue de terres et de peuples séparés. De nombreuses personnes n’avaient jamais entendu parlé des Écritures qui avaient été révélées dans d’autres parties du monde. C’est pourquoi une nouvelle Écriture était révélée aux nouvelles communautés qui n’avaient jamais reçu d’Écriture.

Cependant, après la révélation du Coran, il n’y a plus aucun besoin pour d’autres révélations. Pas parce que le message du Coran serait bien différent de celui de la Torah ou de l’Évangile, mais à cause des raisons suivantes :

a- Une promesse divine a été prise dans le Coran que celui-ci ne sera pas corrompu comme les Écritures précédentes. Par conséquent, si le message reste intact dans une Écriture, il devient inutile d’en révéler d’autres.

b- Avec l’avènement des moyens de transport rapides d’aujourd’hui, le monde entier devient une seule entité. Les gens n’ont pas besoin de voyager pour entendre ou recevoir une information, elle leur est amenée directement grâce aux différents médias qui n’étaient pas disponibles il y a quelques siècles.

Article original : Introduction to Islam